News

Home > Recto VRso > Judith Guez, une passionnée du virtuel aux manettes d’une exposition hors-normes

Judith Guez, une passionnée du virtuel aux manettes d’une exposition hors-normes

By Fabien Fabbula on 9 mars 2019

Pour l’artiste et commissaire Judith Guez, la passion des oeuvres d’art immersives, ça a commencé très tôt. Enfant elle s’émerveille devant les chaises géantes de l’artiste Robert Therrien, objet banal du quotidien  sublimé par un effet d’échelle. Il faut dire qu’elle est née en 84, l’année où Jaron Lanier énonce pour la première fois la notion vertigineuse de « Virtual Reality » et fonde la légendaire société VPL. Judith, elle, grandit au rythme des générations de consoles Nintendo et du meilleur de la culture « cracker » : elle démonte les machines, décortique les programmes, code ses premiers jeux…

Cet appétit de création informatique, elle l’aiguise avec des études larges et atypiques, entre cursus art plastiques et université scientifiques, avant de s’attacher au premier lab français à l’exacte croisée de tous ces chemins : l’INREV de Paris VIII, un endroit ou informaticiens et artistes créent des mondes virtuels.  Elle y découvre un domaine en pleine effervescence, où s’invente des pratiques et outils qui bientôt se généraliseront à de nombreux domaines : création, architecture, chirurgie, etc. De là datent ses premiers voyages au Siggraph, une exploration en profondeur de la première génération de réalité virtuelle, augmentée, mixte avec retours haptiques, des outils de création 3D, soit tous les ingrédients pour une création virtuel.   C’est là aussi qu’elle visite pour la première fois Laval, où se tient en 2009, salon industriel de la réalité virtuelle, qui occupe une petite salle polyvalente. On est bien avant l’aventure Oculus et l’événement regroupe des passionnés de la première heure. Coup de coeur immédiat, elle reviendra chacune des 10 années qui suivront, observant à chaque étape la formidable expansion du salon, devenu aujourd’hui le plus grand rendez-vous européen du secteur.
En 2016, quand elle entend que Laval ouvre un centre permanent dédié à la réalité virtuelle, le Laval Virtual Center, elle contacte tout de suite son initiateur Laurent Chrétien avec une idée dans ses bagages : marier technologie et création, industriels et artistes, ouvrir un lieu entièrement dédié à la création virtuelle et exposer quelque-unes des meilleurs créations d’art virtuel, une fois par an lors de Laval Virtual. Proposition immédiatement acceptée, qui signe alors l’acte de naissance de Recto VRso, une grande exposition d’oeuvres numériques unique par sa nature et sa taille, présentée dans un espace dédié en face du salon Laval Virtual (l’Art & VR Gallery) et sous forme de parcours dans les lieux emblématiques la ville de Laval. Pour 2019, Judith Guez a rassemblé plus de 40 oeuvres immersives venues de tous horizons. Un rendez-vous à ne pas manquer, du 20 au 24 mars 2019.
Découvrez le Festival Recto VRso