VR DaysFormation / EducationDossier

Formation et simulation aux VR Days

Formation et simulation à VR Days 2019

Des entreprises comme Volkswagen, Audi, Walmart, Boeing et UPS utilisent la réalité virtuelle pour la formation afin de réduire les coûts et améliorer les résultats de la formation “sur le tas”.

Pourquoi faire de la formation en VR ?

“Quelle meilleure preuve que le fait que la formation en VR est en train d’accélérer et est prête pour être diffusée à grande échelle ?”, affirme Hervé Fontaine, vice-président du département VR chez HTC Vive Europe, à propos du premier centre de formation en VR lancé par Innoactive dont profite déjà les aéroports de Francfort et Munich. Ces solutions de formation en VR sur étagère sont prêtes à être déployées et intégrées dès aujourd’hui.

Malgré ces solutions disponibles, les entreprises peuvent se demander : quand l’intégration de la VR prend-t-elle sens ? Comment l’exploiter avec succès ? Est-il possible de mettre en place un processus de formation adapté à leurs besoins spécifiques ? Est-ce financièrement viable ? En 2019, le coût des casques autonomes comme l’Oculus Quest ou le Vive Focus, a permis de réduire les frais pour les entreprises qui veulent adopter la VR. Des plateformes ont également évolué pour développer du contenu spécifique pour les formations et simulations en entreprise.

Des études, comme celle du professeur Myriam Reiner, directrice du VR and NeuroCognition Lab à l’Institut de Technologies d’Israël, ont montré que la formation immersive est plus efficace, plus rapide, plus réaliste avec de plus hauts niveaux d’engagement et de rétention des connaissances, par rapport aux méthodes traditionnelles. La réalité virtuelle peut réduire la complexité, et permet de maintenir des normes de qualité élevée qui peuvent être mesurées quantitativement. 

En d’autres termes, la VR permet d’apprendre par le geste dans n’importe quelle situation, d’un vol d’avion à la manipulation de matériel dangereux. De la recherche en laboratoire à l’espace de travail, la VR/AR s’adapte pour toutes les situations professionnelles : faire des prototypes, fournir un environnement sécurisé, travailler avec des matériaux dangereux.

Etudes de cas de formation en VR

Varjo et son casque VR de pointe

Varjo, basée à Helsinki en Finlande, est l’entreprise qui se cache derrière le casque Varjo VR-1, qui profite d’un affichage bionique. Cela signifie qu’il combine deux affichages par œil, ce qui permet à l’utilisateur de voir en VR avec la résolution de l’œil humain avec l’eye-tracking intégré dans le casque. Il est capable de simuler toutes les situations de façon très réaliste, comme un vol d’avion ou une opération chirurgicale. Imaginez pouvoir lire un journal en VR, ou voir de façon claire des textures et des couleurs. C’est ce que promet la clarté du casque Varjo.

En travaillant avec le logiciel de simulation Lockheed Martin’s Prepar3D, Varjo a développé et intégré un programme de formation en VR qui réduit le besoin d’acquérir des simulateurs de vol très coûteux. Les pilotes étaient en mesure de se former de façon plus rapide et efficace et à moindre coût. Les pilotes ont besoin de voir les éléments de façon très nette dans le cockpit, mais aussi devant eux à l’horizon. Les casques Varjo fournissent des graphismes photoréalistes avec beaucoup de précision.

“Le Varjo VR-1 nous permet d’établir un flux de travail sans faille”, explique Jan Pflueger, coordinateur VR/AR chez Audi. L’entreprise cherchait des solutions sur le marché avec une qualité visuelle irréprochable. Ces casques ont permis à l’équipe d’Audi de combler un vide dans le traitement de la simulation professionnelle, partie intégrante des concepteurs et des ingénieurs qui ont besoin de voir les moindres détails à chaque étape du cycle de conception pour déterminer quand la voiture est prête pour la production et quels sont les bons outils pour ce processus.

Les contenus de formation d’Innoactive

Audi a aussi travaillé étroitement avec Innoactive pour développer des scénarios de formation en réalité virtuelle, de la conception au prototypage en passant par la validation pilote. La start-up de Munich met l’accent sur la mise à l’échelle de la VR pour les entreprises en tant que solution à l’un des principaux défis auxquels la VR est confrontée aujourd’hui. La plateforme d’Innoactive déploie des applications VR de planification, simulation et formation, soutenant ainsi la transformation des processus de fabrication dans les secteurs industriels comme l’automobile, l’aéronautique, les transports et l’énergie.

Après avoir intégré ces systèmes de formation et simulation en VR, quels sont les processus et les coûts associés à la mise à jour, l’évolution et l’adaptation du programme pour des cas d’usages spécifiques ? En utilisant un logiciel qui se concentre sur l’entreprise, les mises à jour peuvent être facilement déployées à travers des lieux différents.

Au-delà des avantages de l’immersion monoposte pour une formation réaliste avec un engagement fort et une meilleure rétention, Innoactive a aussi développé des simulations et formations où des équipes peuvent collaborer depuis des lieux différents dans une pièce prévue à cet effet. Cela réduit ainsi les frais de déplacement et permettant une communication très efficace entre les membres d’équipe.

Bien que l’apprentissage immersif expérientiel et efficace soit loin d’être aussi efficace, les PDF, les tableaux blancs, les chronomètres et les mètres ruban ont encore leurs applications, même dans les simulations de réalité virtuelle. Ils peuvent être intégrés dans les environnements virtuels pendant le processus de simulation pour itérer et explorer les observations avec un flux de travail efficace.

L’eye-tracking : une solution pour améliorer les formations en VR ?

L’eye-tracking, qui permet de savoir où une personne pose son regard, est une solution pour l’analyse de données pendant des formations, qui est aujourd’hui intégrée dans les contenus de Unity et Unreal. Tobii, une entreprise spécialisée dans l’eye-tracking, sera exposant à VR Days. Sa technologie est compatible avec les casques HTC Vive, alors que Varjo fournit sa propre solution d’eye-tracking à l’intérieur de son appareil.

La recherche dans la formation VR et ses applications en entreprise est active depuis plus de 20 ans. Avec les avancées technologiques et les études de cas maintenant accessibles dans l’ensemble, il est clair de que la VR/AR fera partie intégrante des engagements de tous les jours afin de réduire les coûts et les accidents, d’accroître la productivité et de perfectionner les compétences des employés.

Comme dans les jeux, on peut débloquer des progrès, atteindre l’objectif des missions, être récompensé par des feedbacks d’informations. Tout cela joue un rôle dans l’amélioration de la confiance en soi. Les environnements spatiaux à échelle réelle fournissent un apprentissage intuitif, des feedbacks instantanés et supportent les erreurs. Les options telles que les instructions audio, les options linguistiques et la possibilité de faire appel à différents types d’apprentissage (audio, visuel, kinesthésique) sont toutes incluses dans les programmes de formation et de simulation en VR.

Le futur de la formation et de la simulation avec la 5G

L’exploitation du potentiel de la VR/AR avec un niveau de qualité constant de l’expérience utilisateur et des détails visuels sur l’ensemble des appareils s’accompagnera de la 5G et de l’informatique à la fine pointe de la technologie. 

Aux VR Days, nous explorons le monde de la formation et la simulation. Un sommet met en avant des présentations de la part d’experts VR, des panels et des tables rondes. Au programme, une conférence de 3 heures avec des leaders industriels venant des secteurs de l’automobile, la santé, la police, la défense et l’aviation. Les speakers partageront leurs cas d’usages les plus pertinents, montrant comment les POC (preuves de concept) se transforment en mise en œuvre quotidienne, ce qui donne un véritable retour sur investissement. Rejoignez la table ronde pendant laquelle des fournisseurs de services, des clients et des chercheurs débatteront sur le futur de l’industrie. 

Parmi les speakers au sommet Training & Simulation : Daniel Seidle, CEO d’Innoactive, le professeur Myriam Reiner de l’Institut de Technologie d’Israël, et Urho Konttori, co-fondateur de Varjo. Ne manquez pas le panel “Hardware, Haptics & Game Mechanics” avec Joel Breton, président de Sixense Studios, Urho Konttori de Varjo, et James McCauley, co-fondateur d’Oculus.

Source : Medium

À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Le futur du storytelling aux VR Days