Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Retail / VenteRéalité augmentéeCas d'usages

De la réalité augmentée intégrée dans un magasin d’opticien

Un magasin d'opticien utilise la réalité augmentée pour éduquer ses clients

Crédits photos : Iris & Octave / Immersion / anaelb.com

Un espace optique d’un nouveau genre a ouvert à Bordeaux en novembre dernier. Le concept ? Des contenus technologiques et interactifs pour éduquer les clients en même temps qu’ils achètent leurs lunettes. Une expérience en réalité augmentée est même disponible par l’opticien pour en apprendre plus sur l’œil humain.

Un espace de vente et un lieu d’éducation

Iris & Octave est à la fois un espace de vente et un lieu d’éducation où l’on peut apprendre autour des sciences. « L’idée de départ était de s’appuyer sur les illusions d’optique pour montrer que nos sens nous trompent. Je voulais que les clients viennent ici un peu comme dans un musée des sciences », résume Sylvain Figerou, à l’initiative de ce projet.

Cela reste un magasin d’opticien classique, donc les clients peuvent venir essayer des lunettes et acheter. Mais ils peuvent aussi choisir d’être plus curieux et de s’essayer à des expériences interactives. Il y a notamment un dispositif interactif qui utilise la réalité augmentée grâce à des casques Microsoft HoloLens, afin de comprendre les causes de la myopie ou de l’astigmatisme. Les expériences immersives et interactives ont été créées par la société bordelaise Immersion.

Impliquer le client en proposant des contenus innovants

En plus de cela, un étage est dédié à l’audio. Il y a aussi des casques de réalité augmentée qui permettent de vivre une expérience éducative. En enfilant les casques, on peut alors se plonger à l’intérieur d’un œil ou d’une oreille et comprendre tous les mécanismes de ces deux organes. C’est un contenu qui éduque les clients sur leurs propres problèmes auditifs ou de vision.

En plus de ces deux expériences en réalité augmentée, l’espace opticien a prévu deux autres contenus éducatifs pour impliquer encore plus le client. Ainsi, au sous-sol, il peut lui-même fabriquer ses propres lunettes. Un autre appareil permet de tester l’audition des personnes malentendantes qui viennent de se faire appareiller grâce à un programme d’audition sur mesure. C’est donc plus qu’un espace de vente, car il a aussi pour but d’éduquer et sensibiliser les visiteurs sur leurs problèmes de santé.

Source : Les Echos

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Visiter Paris et ses monuments grâce à la réalité augmentée