Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

VR DaysDossier

Événements virtuels : comment et pourquoi exposer ?

Evénements virtuels : pourquoi et comment exposer à VRDays 2020 ?

Crédits photos : VRDays Europe

La crise sanitaire récente a remis en question beaucoup de modèles économiques. L’événementiel en fait partie. Cette année, VRDays a décidé de s’adapter et de prendre une nouvelle forme, et propose des contenus inédits en virtuel, notamment pour exposer. Un nouveau format à découvrir du 4 au 6 novembre 2020.

7 mois après l’édition virtuelle du Laval Virtual dans le désormais connu Laval Virtual World, les événements virtuels ont la côte. Alex Howland, fondateur de VirBELA, logiciel de création de mondes virtuels, est le premier à l’observer : “Nous avons constaté une croissance significative des événements virtuels au cours des derniers mois dans le contexte du COVID-19, qui a mis un terme aux événements physiques dans le monde entier.” Mais les événements virtuels sont-ils identiques que leur version réelle ? Comment continuer à faire du business et à présenter ses produits et nouveautés ?

En tant qu’exposant, difficile de se projeter dans un événement 100% virtuel. Les codes sont différents d’un événement réel, et les conditions d’exposition aussi. L’émergence des mondes virtuels entraîne les professionnels du secteur à proposer des stands, au même titre d’un événement en physique. Le format virtuel a de beaux jours devant lui, et il a réussi à convaincre nombres d’entreprises. Lors du Laval Virtual World, certaines ont pu faire des rencontres et des présentations de produits. Ces entreprises témoignent pour montrer leur satisfaction d’avoir participé à un événement virtuel, et leur envie de recommencer, pourquoi pas lors de VRDays Europe.

Le défi de trouver des contacts et de rencontrer des prospects d’une nouvelle manière

Lorsqu’un fournisseur de solutions VR/AR, un grand groupe ou une start-up décident de participer à un événement tel que le salon Laval Virtual, le but est de pouvoir faire des rencontres professionnelles. Laval Virtual agit comme un facilitateur et un entremetteur. L’une de ses missions tout au long de l’année est de permettre la rencontre entre professionnels du secteur immersif. L’édition virtuelle du Laval Virtual World ne devait pas déroger à cette règle.

Beaucoup d’entreprises, après la déception de l’annulation de l’édition physique, se faisaient une joie de participer à un événement virtuel. Ainsi, Othman Chiheb, Product Marketing Lead chez Microsoft HoloLens, affirme : “Je n’ai pas hésité plus de 5 secondes avant de confirmer notre motivation de faire partie de cette nouvelle aventure.” C’était important pour Microsoft de soutenir cette initiative exclusive, et une opportunité de tester la promesse des mondes virtuels.

Passé l’excitation de participer à un événement virtuel inédit, comment aborder la préparation en tant qu’entreprise ? Le virtuel peut faire peur car la rencontre ne se fait pas aussi naturellement qu’en réel, en déambulant dans les allées. Franck Liguori, directeur commercial de eMotion Tech, fabricant français d’imprimantes 3D, explique comment il a procédé : “En ce qui concerne la préparation, elle a consisté à utiliser l’outil calendrier de Swapcard dans l’optique de trouver des rendez vous avec des contacts pertinents. Je ne m’attendais pas forcément à en avoir pour être honnête et j’ai été assez surpris d’avoir du répondant.” Lors du salon, Franck et ses équipes ont présenté leur dernier modèle d’imprimante 3D, une présentation virtuelle qui a eu son petit effet auprès des visiteurs.

L’enthousiasme était également présent chez les clients et partenaires de Microsoft : “Nos partenaires voulaient vraiment faire partie de cette première mondiale.” Le format virtuel n’a pas du tout freiné Microsoft, qui s’est lancé dans un programme de conférences d’une durée de 3 jours, construit en seulement 24 heures. 80 speakers étaient présents, et les partenaires ont tout de suite investi les Meeting Rooms pour présenter leurs produits, comme ils l’auraient fait en réel.

Pour d’autres, le contact par voie virtuelle a été plutôt facile. Julien Masse, fondateur de Ino-VR, fabricant et vendeur de solutions hardware haut de gamme, explique le passage d’un salon physique à un salon 100% virtuel : “Chez Ino-VR nous avons pu rencontrer virtuellement des prospects approchés par mail, cela a permis de consolider le lien et d’avoir un échange plus naturel que par mail ou téléphone.” Selon lui, le salon virtuel “s’approche [du salon physique] plus que tout autre moyen de communication et est donc une belle avancée dans les relations virtuelles”.

Croyez-vous aux mondes virtuels ?

La réponse des utilisateurs des mondes virtuels semble oui ! Si au départ, certains étaient dubitatifs quant à l’efficacité d’un événement virtuel, d’autres étaient convaincus par une telle initiative, tous sont d’accord après avoir participé. Othman Chiheb se félicite des résultats suite à la mise en place de la Microsoft Area dans le Laval Virtual World : “Cet événement virtuel a renforcé nos relations professionnelles avec nos clients.” D’après lui, les participants étaient très enthousiastes à l’idée de vivre et partager leur expérience virtuelle.

Othman Chiheb reconnaît également l’intérêt d’un événement virtuel pour les rencontres : “Ca détend vite l’atmosphère !”. Il continue : “Nous avons trouvé des points communs avec les événements physiques : les zones privées et les salles de réunions.” Plus besoin donc, de se déplacer à des milliers de kilomètres pour pouvoir rencontrer des prospects et développer son business. Les événements virtuels sont une solution inédite !

Les déplacements sont aussi l’un des arguments retenus par Franck Liguori : “Un salon virtuel c’est deux jours de trajets de gagné. C’est moins de préparation et pourtant un potentiel de rencontre important.” Les avantages sont nombreux : moins de coûts en termes de déplacements, d’hébergement, de restauration, mais aussi moins de temps consacré à la logistique. Avec un stand virtuel, vous pouvez prendre le temps de contacter les visiteurs en amont de l’événement et organiser des rendez-vous. Cela semble clair : “Je pense que l’on peut faire du business efficacement virtuellement.” Un point important que soulève ici le directeur commercial d’eMotion Tech, qui compte sur ces salons professionnels comme Laval Virtual et VRDays pour exposer et présenter ses produits.  “L’expérience a été positive pour moi en ce sens ou l’objectif d’un salon qui est de se faire connaître et rencontrer des prospects potentiels a été atteint.”, conclut-il.

Le rayonnement est également un point important, que soulève Julien Masse : “Nous avons pu remarquer un plus grand nombre d’étranger lors de cette version 100% virtuelle. Ce qui nous semble positif pour le rayonnement à l’international du salon et en l’occurrence de l’immersive tech made in France.” En 2020, le Laval Virtual World a rassemblé 110 nationalités, contre 50 pour le salon physique. La virtualisation a permis de le rendre accessible au monde entier, sans contrainte de déplacement. “Ces mondes virtuels sont aujourd’hui une réalité et le seront d’autant plus demain”, a-t-il conclu. 

Les mondes virtuels inspirent, et les possibilités semblent infinies, comme le souligne Alex Howland : “Au cours des derniers mois, nos clients et partenaires ont organisé une grande diversité d’événements dans VirBELA, des réunions d’actionnaires d’entreprises aux festivals de musique avec des milliers de participants venant du monde entier. Nous sommes constamment impressionnés par la créativité et l’ampleur des événements qui se déroulent dans nos campus virtuels.” Les mondes virtuels ont un avenir certain, qui va au-delà du contexte qui les a vu naître.

VRDays devient virtuel

Pour cette 6ème édition, VRDays devient virtuel à son tour. Au programme : conférences virtuelles avec un live en streaming et des speakers de renom, une version virtuelle de Church of VR, un marché d’investisseurs immersif, et un espace d’exposition entièrement virtuel. En 2020, VRDays explore de “nouveaux horizons” et s’empare des mondes virtuels pour en faire un moyen de connexion entre les professionnels du monde entier.

De la même manière que la traditionnelle édition réelle, la 6ème édition des VRDays vous donnera l’opportunité d’exposer et de présenter vos produits à plus de 2000 professionnels qualifiés de l’industrie XR. Exposer à VRDays vous permet de rencontrer des leaders du secteur et des utilisateurs expérimentés, mais aussi de connaître toutes les tendances du marché des technologies immersives. Les retours des utilisateurs du Laval Virtual World ont prouvé que les événements virtuels ont un grand potentiel pour développer son business ! Exposer à VRDays 2020 est une chance de vivre une nouvelle expérience et d’atteindre vos objectifs.

À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Laval Virtual World vu par deux influenceurs VR/AR