Formation / EducationRéalité virtuellePodcast

La police de New-York formée avec la réalité virtuelle

Policiers avec des casques VR

La police de New-York a intégré la réalité virtuelle comme outil de formation dans son programme d’entraînement. La NYPD a collaboré avec l’entreprise V-Armed pour aider à former les policiers à des situations d’urgence. Cela peut être des fusillades, des prises d’otages ou encore des attaques terroristes.

Un programme d’entraînement en réalité virtuelle

Au premier regard, la simulation s’apparente à un jeu. Mais il s’agit en réalité d’un vrai entraînement, à la simple différence qu’il est entièrement virtuel. Les policiers sont équipés de casques VR et de trackers (communément appelés capteurs) à plusieurs endroits du corps : sur le casque VR, sur les poignets, sur les chevilles et sur l’ordinateur qu’ils portent sur le dos et qui permet de lancer le logiciel de réalité virtuelle. Ces trackers permettent de suivre leur position lors de l’expérience VR ; les policiers peuvent ainsi bouger en toute liberté dans l’espace. Aucun câble ne les freine dans leurs mouvements. Les policiers ont aussi à disposition des armes factices, qui sont néanmoins très réalistes. En effet, quand ils appuient sur la gâchette, l’arme génère un recul comme sur les vrais pistolets.
Le programme de formation en VR est conçu pour que le policier ait l’impression d’intervenir réellement sur une situation d’urgence.

Pendant l’exercice, les policiers peuvent se parler, pour donner des ordres ou transmettre des informations, comme lors d’une vraie intervention. Le logiciel enregistre également l’exercice de simulation sous plusieurs angles, et notamment d’en haut. Cela permet d’avoir une meilleure perspective sur son déroulement et de revoir la stratégie d’intervention plus tard si besoin. Plusieurs scénarios sont disponibles : une fusillade au One Trade Center à New York, une prise d’otage dans un lycée, ou encore un tireur isolé dans un établissement.

Une simulation au plus proche de la réalité

V-Armed est une équipe de développement immersive. Elle crée des contenus de formation en réalité virtuelle à grande échelle pour les forces de l’ordre, les premiers intervenants et les ingénieurs. La réalité virtuelle permet à l’entreprise de mettre en place des séances d’entraînement très proches de la réalité du terrain.

Dans cette solution de formation, la réalité virtuelle a plusieurs bénéfices pour l’entraînement des policiers. La qualité des scénarios fournit un sentiment de stress très réaliste et un accès aux sessions d’entraînement à distance. De plus, il n’y a pas de frais supplémentaires à chaque simulation, et les contenus sont personnalisés et basés sur de vraies interventions policières. Cet entraînement en réalité virtuelle est encore à l’état de démo et de test par les policiers de New-York. Le but est de développer cette nouvelle formation professionnelle dans tous les Etats-Unis pour aider d’autres organismes de répression.

Si c’est la première fois que la police de New-York utilise la réalité virtuelle pour des simulations d’entraînement, l’outil a déjà été testé dans un but éducatif. Par exemple, Street Smarts VR a pour objectif d’optimiser les relations entre les officiers et les citoyens lors de situations de stress. L’entreprise propose des contenus éducatifs à destination des jeunes. Ils ont conçu un scénario pour former les adolescents à faire face aux gangs de rue.

Source : VRscout

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice au sein du service veille de Laval Virtual. Passionnée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants autour de la VR/AR et des techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *