Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Art / Patrimoine3DCas d'usages

L’impression 3D pour la restauration d’une église

L'impression 3D a permis la restauration d'un élément d'une église

Crédits photos : 3D Printing Industry

En Allemagne, dans un petit village de la Bavière, une église adopte la modernité en faisant appel à l’impression 3D pour sa restauration. Deux artistes allemands ont imaginé le décor imprimé en 3D.

6 mois, 60 pièces, 8 mètres…

C’est un retable de 8 mètres de haut et 2,5 de large qui a été imprimé et installé dans cette église allemande. Le retable est la structure qui se trouve derrière l’autel dans une église. Sa fonction est surtout utilitaire au Moyen-Âge pouvant recevoir des objets liturgiques. A partir du XVII-XVIIIe siècles, il devient une véritable oeuvre d’art. Il s’agit ici d’un projet de restauration.

Ce projet de restauration a été un vrai défi ! Il a fallu 6 mois à toutes les équipes pour y venir à bout. Et pour cause, passée l’étape de l’impression, il a fallu monter et assembler toutes les pièces. Un challenge énorme lorsque la pièce finale pèse 350 kilos. 2000 connecteurs individuels ont été collés à la main pour assembler les 60 pièces ensembles. Pour l’impression, 3 semaines ont été nécessaires pour imprimer toutes les pièces du puzzle 3D.

La restauration historique 2.0

Cet édifice, que l’on peut facilement qualifier d’oeuvre, est un très bon exemple de l’optimisation topologique en impression 3D. Ce sont des méthodes de design et d’impression qui permettent de réduire la masse et de mieux répartir le poids. Cela permet également de réduire le coût de fabrication puisqu’on utilise moins de matériau. 

Ce projet prouve que l’impression 3D et les nouvelles technologies en général sont une solution pour la restauration de sites historiques et patrimoniaux comme une église. “Les nouvelles technologies et les objets spirituels ne sont pas si souvent combinés”, déclare Bruno Knychalla, Ingénieur Projet chez FIT AG, une société d’impression 3D allemande. Les nouvelles technologies permettent aussi de réduire les coûts, là où la restauration traditionnelle peut être très chère. De plus, les pièces imprimées en 3D sont plus viables sur la durée dans le temps.

Source : 3D Natives

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
La réalité augmentée pour l’apprentissage des enfants ?