HardwareNews

La plateforme de Cyberith pour marcher en réalité virtuelle

La plateforme de Cyberith pour marcher en réalité virtuelle

Crédits photos : Prisma

Présenté lors du dernier salon Laval Virtual, le Virtualizer Elite 2 de Cyberith a pour ambition de transformer la façon de se déplacer dans les expériences de réalité virtuelle. Avec sa plateforme omnidirectionnelle, l’entreprise autrichienne rend la marche en VR beaucoup plus naturelle et surtout accessible à tous. Explications avec Holger Hager, co-fondateur de Cyberith.

La question de la locomotion en réalité virtuelle

La locomotion est aujourd’hui un enjeu dans les expériences immersives. Les créateurs d’applications de réalité virtuelle cherchent toujours à améliorer l’expérience de l’utilisateur. Lorsque l’on est plongé dans un environnement virtuel, nous nous incarnons dans un autre soi qui est, lui, digital : c’est la notion d’incarnation, embodiment en anglais. Ainsi, comme l’utilisateur se sent incarné dans un corps virtuel, son cerveau s’attend à reproduire les gestes et les mouvements qu’il exécute dans le monde réel. Il paraît alors cohérent de pouvoir marcher en réalité virtuelle comme on le ferait dans notre vie quotidienne. Or, la locomotion en réalité virtuelle représente une réelle problématique, parfois un certain obstacle pour les développeurs d’application.

Alors, comment se déplace-t-on en réalité virtuelle ? Généralement, il ne s’agit pas de gestes naturels. La façon la plus répandue et connue est la téléportation. Grâce à une commande, on se déplace d’un point à l’autre. Notre corps virtuel se déplace dans l’environnement digital, mais notre corps dans le monde réel reste statique. Même si c’est un acte répandu et généralisé aujourd’hui, cela reste peu naturel d’appuyer sur un bouton avec le bout du doigt pour pouvoir se déplacer. Il existe des solutions pour améliorer les déplacements dans les expériences immersives.

Les Cybershoes permettent notamment de faire des mouvements de jambe pour marcher en réalité virtuelle. Mais l’utilisateur doit s’asseoir pour se servir de ces chaussures, ce qui n’est pas la position que l’on adopte lorsque l’on marche dans le monde réel. On voit également de plus en plus de plateformes omnidirectionnelles, appelées plus simplement tapis VR, telles que Omni by Virtuix. Celui-ci est particulièrement utilisé pour les jeux-vidéos. Le Virtualizer Elite 2 de Cyberith représente une nouvelle génération de tapis VR applicable à de multiples secteurs d’activité.

Cyberith, une nouvelle génération de tapis de réalité virtuelle

Dans un papier scientifique, le co-fondateur de Cyberith, Holger Hager, explique comment fonctionne le Virtualizer Elite 2 et de quelle manière il change la façon d’appréhender le mouvement en réalité virtuelle. Le Virtualizer Elite 2 est une plateforme de mouvement qui permet de marcher dans la réalité virtuelle. Par rapport à la première version, celle-ci dispose d’une plateforme inclinée. Cela a un effet direct sur les mouvements de l’utilisateur. En effet, avant celui-ci devait faire un mouvement vers l’avant pour réussir à marcher. Car il n’est pas naturel de marcher sur place sur une surface plane, il devait effectuer une pression continue avec son corps contre l’arceau qui le maintient en place ; une position peu confortable et qui peut nuire à la sensation d’immersion.

Désormais, la nouvelle plateforme s’incline selon la position de l’utilisateur. Elle s’adapte aussi à sa taille. Cela permet de marcher facilement sans effort supplémentaire. C’est beaucoup plus intuitif, notamment pour les débutants, car cela se rapproche davantage de la marche naturelle. La plateforme suit les mouvements de l’utilisateur. Elle est aussi équipée de capteurs intégrés qui trackent les mouvements et les accélérations de façon fidèle. Ainsi, on peut aisément se déplacer à 360°, mais également aussi bien marcher que courir, sauter, reculer et s’accroupir.

Les tapis omnidirectionnels sont aujourd’hui connus et répandus dans le monde des jeux-vidéos et du divertissement. Mais le Cyberith, lui, s’adapte à plusieurs autres secteurs d’activité. Il peut être utilisé pour l’entraînement des forces opérationnelles à des situations d’urgence ou à risques, ou bien pour la formation d’employés dans l’industrie. C’est l’outil idéal pour les personnes qui n’ont pas l’habitude d’expérimenter la réalité virtuelle, ce qui est souvent le cas lorsque l’on a affaire à des formations d’employés. Holger Hager, Tncay Cakmak, fondateurs de Cyberith, et Johara Jägers, chef de projet, expliquent cette nouvelle solution de locomotion dans un article scientifique.

À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *