Santé / HandicapRéalité virtuellePodcast

La réalité virtuelle, une alternative à l’anesthésie pour les jeunes patients

La réalité virtuelle remplace l'anesthésie à l'hôpital des enfants

Crédits photos : Venture Beat

Que vous soyez un adulte ou un enfant, les procédures médicales peuvent être assez intimidantes ou inconfortables pour provoquer la panique – une des raisons pour lesquelles les patients pourraient avoir besoin d’être endormis avec une anesthésie générale. Mais Lenovo et la Starlight Children’s Foundation ont mis à l’essai des casques en réalité virtuelle comme solution de rechange à l’anesthésie générale pour les enfants, afin d’atténuer la panique et la douleur en distrayant les patients pédiatriques gravement malades de ce qui se passe réellement autour d’eux.

Réduire la douleur en distrayant le cerveau

Le projet pilote de Starlight est en cours dans les hôpitaux depuis un an. Les médecins ont trouvé la réalité virtuelle très utile dans la formation médicale. Ainsi, les praticiens ont réalisé que le potentiel clinique de la thérapie par distraction basée sur la VR pour les enfants était intéressant. Comme l’illustre le court métrage New Realities de Lenovo, les médecins ont réalisé avec succès des interventions invasives comme l’endoscopie sous anesthésie locale seulement et grâce à la réalité virtuelle. Tandis que d’autres interventions ne nécessitent pas d’anesthésie lorsqu’elles sont couplées à la VR.

“Le cerveau humain a une bande passante limitée pour ce à quoi il peut prêter attention”, explique Joe Albeitz, MD, directeur médical du Child Life du Children’s Hospital du Colorado, un des pédiatres participants au programme Starlight. “Plus je peux vous engager dans cette expérience virtuelle, moins votre cerveau est capable de percevoir les signaux de douleur qui passent. Et si on ne fait pas attention à eux, c’est comme s’ils n’existaient pas.”

Pour l’instant, la technologie est pratiquement prête à l’emploi : les casques Mirage Solo VR de Lenovo qui utilisent des jeux et des applications courants, tous conçus par Starlight (plutôt que Google) pour un contenu adapté à leur âge. Les enfants pionniers ont porté l’équipement d’immersion lors de ponctions lombaires, de pansements de membres endommagés et d’autres interventions, s’amusant de façon efficace plutôt que de se concentrer sur les équipements médicaux ou leurs blessures.

Rendre la vie des enfants meilleures avec la réalité virtuelle

Cela a un impact profond sur la qualité de vie de nos enfants hospitalisés“, dit Albeitz, soulignant que les enfants ont souvent besoin de sédatifs pour des interventions autrement pénibles. “Nous voyons des enfants qui avaient besoin d’une anesthésie générale et qui sont maintenant capables d’être complètement éveillés avec un minimum de médicaments.”

À l’avenir, Albeitz s’attend à ce que la réalité virtuelle puisse être utilisée pour transporter virtuellement les enfants malades de leur lit d’hôpital à la vie normale. “Nous serons peut-être en mesure d’amener la technologie au point où nous pourrons les mettre dans leur propre classe, en temps réel, avec leurs enseignants et leurs camarades de classe”, suggère-t-il. “Nous pourrions vous mettre à table pour que vous puissiez partager ces expériences avec votre famille, sans être déconnecté.”

Le programme est une collaboration entre Lenovo, Starlight et SOTI. Le fournisseur de gestion d’appareils mobiles, qui aide la fondation caritative à fournir la solution à “des milliers d’enfants dans des centaines d’hôpitaux”. Leur court métrage New Realities a été présenté en première aujourd’hui au Denver Film Festival au Colorado.

Source : Venture Beat

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Vos photos prennent vie en réalité augmentée