Santé / HandicapRéalité augmentée

Se former aux biopsies en réalité augmentée

Former les chirurgiens en AR pour les biopsies

Plain Concepts a imaginé une application de réalité augmentée pour aider les chirurgiens du Pays-Basque espagnol. Ainsi les praticiens peuvent mieux planifier la biopsie lors de lésions pulmonaires.

Plain Concepts a imaginé une application de réalité augmentée pour aider les chirurgiens à mieux pratiquer les biopsies

La réalité augmentée vient aujourd’hui au secours de la pratique de la biopsie. En la biopsie pulmonaire est un examen médical qui peut être lourd à supporter car très long. En effet, si le patient n’est pas “ouvert”, il subit parfois plusieurs interventions. Aussi, avant la biopsie, les équipes effectuent un scanner pour avoir une vision globale car aucune vision directe n’est possible pendant la phase de prélèvement. Une fois le prélèvement effectué, le chirurgien n’est pas certain s’il est bon, et il doit le vérifier en faisant un second scanner. Si le prélèvement n’est pas bon, il faut recommencer la biopsie. D’autre part, le patient doit retenir son souffle pendant l’intervention du médecin. Cela peut donc être une longue phase d’inconfort pour le malade. C’est pourquoi le but de l’application est aussi de réduire cet inconfort.

Le chirurgien peut superposer les images 3D du patient sur son corps et visualiser la trajectoire qu’il doit emprunter pour la biopsie grâce à la réalité augmentée

En s’équipant du casque AR, le chirurgien peut voir les images du scanner du patient modélisées en 3D. En outre, Il peut les déplacer, les faire tourner et les superposer sur le corps du patient. De de fait, le praticien visualise la trajectoire qu’il doit emprunter en amont de l’intervention. Ainsi, il peut repérer les zones à éviter. Néanmoins, le chirurgien ne fait pas l’examen avec le casque ; celui-ci ne sert que d’assistance, car “son expérience prime sur le reste”.

Mieux planifier, mieux se former

L’application permet une meilleure planification de l’intervention en amont, mais aussi une vérification plus simple. Pour vérifier si l’examen a été bien réalisé, le praticien n’a plus besoin de faire un scanner, il regarde à travers l’HoloLens pour voir si la bonne zone a été traitée.

La solution de Plain Concepts est toujours en essais cliniques, mais elle est aussi utilisée pour la formation des étudiants en médecine.

À propos de l'auteur

Après 18 années de communication dans l'industrie (Energie, Automobile, Santé Visuelle), je suis tombé dans la réalité virtuelle en rejoignant Laval Virtual. J'ai le plaisir d'animer l'équipe de veille : chaque semaine, nous couvrons 26 secteurs d'activités et nous parcourons plus de 4000 articles afin que VR et AR n'aient plus aucun secret pour vous.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *