Formation / EducationRéalité augmentéePodcast

Du contenu immersif dans les écoles de Birmanie

La Birmanie mise sur les technologies immersives

Crédits photos : 360ed.org

Dans beaucoup de pays pauvres, la qualité de l’éducation est généralement lié au niveau de pauvreté. Ces pays ne bénéficient pas d’un enseignement de grande qualité contrairement aux pays développés. Ce manque d’éducation empêche les travailleurs de développer des compétences professionnelles nécessaires. Le pays ne peut devenir un acteur sérieux de la mondialisation pour sortir de sa situation économique. C’est là que la technologie peut aider en apportant un meilleur accès à l’enseignement pour les étudiants. La Birmanie a opté pour un programme pour intégrer des contenus immersifs dans les écoles.

1,3 millions d’élèves formés grâce aux technologies immersives

L’utilisation des techniques immersives pour l’éducation n’est pas nouvelle. 360Ed veut aller plus loin en poussant et franchissant les frontières. La société spécialisée dans la technologie éducative s’attache à donner accès à une éducation de haute qualité partout dans le monde, grâce à l’immersion et les nouvelles technologies. Elle a déjà fourni son modèle dans les écoles de Birmanie. 360Ed veut le faire partager à d’autres régions du monde notamment en Afrique et en Asie. Sur ces deux territoires, l’accès à l’éducation est une problématique de grande ampleur. 

Hla Hla Win, un professeur de Birmanie et ancien élève de Harvard, a créé le concept porté par 360Ed. Perttu Pölönen et Laurent Boinot, qu’il a rencontrés à la Singurality University dans le cadre du Global Startup Program en 2016, portent avec enthousiasme le développement. Un premier contrat majeur a été mis en place pour fournir l’application éducative à 1,3 millions d’étudiants en Birmanie. Le pari des technologies vise à améliorer l’enseignement de chaque élève et par conséquent l’économie de tout un pays.

Lorsque l’application éducative de 360Ed est sortie en 2017, elle abordait des sujets autour des sciences, la chimie et l’anatomie. Aujourd’hui, plusieurs produits fonctionnent avec des manuels scolaires en réalité augmentée. Ils permettent d’afficher par exemple des concepts de chimie sous la forme d’une maquette en 3D. Cette modélisation permet de mieux comprendre et retenir plus facilement. La société a aussi ajoutée des langues étrangères en réalité augmentée, afin d’honorer son contrat avec les écoles de Birmanie. Elle travaille sur la digitalisation de sujets supplémentaires. Elle cherche aussi à ajouter de l’intelligence artificielle de façon à personnaliser ses solutions éducatives.

Un projet immersif possible grâce aux smartphones

Le choix de la Birmanie a été logique car elle est classée comme le 16ème pays avec la plus mauvaise éducation et le 11ème avec l’économie la plus pauvre. Malgré ce mauvais classement, c’est une région où l’utilisation des smartphones a explosé ces dernières années. Désormais, 9 personnes sur 10 ont accès à internet. Cela en fait le terrain idéal pour la réalité augmentée.

Les entreprises centrées autour de la technologie éducative comme 360Ed ont un vrai potentiel pour transformer l’enseignement public. Elles peuvent faire en sorte qu’une bonne éducation soit abordable et accessible dans des régions qui en ont besoin. En faisant cela, elles participent à la montée économique de ces pays, qui sortent ainsi plus facilement de la pauvreté. Dans beaucoup de pays en voie de développement, la qualité du système d’enseignement est corrélée à l’économie. Ainsi la Birmanie a pour objectif de devenir un acteur sérieux de la mondialisation et d’améliorer sa situation économique. La technologie peut rendre l’accès plus simple à la connaissance pour les élèves.

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice au sein du service veille de Laval Virtual. Passionnée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants autour de la VR/AR et des techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Vivre les premiers pas sur la Lune avec la réalité virtuelle