Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Aéronautique / EspaceRéalité augmentéeCas d'usages

De la réalité augmentée dans le cockpit des avions

La réalité augmentée dans le cockpit des avions de la NASA

Crédits photos : Tech Crunch

Pour tester son avion de recherche supersonique X-59, la NASA utilise un système avec une vue virtuelle du ciel. Le but est que cet avion soit le pionnier du vol supersonique silencieux pour une utilisation éventuelle dans l’aviation commerciale. À cela s’ajoute l’utilisation de la réalité augmentée dans le cockpit pendant le vol.

Une vue augmentée pour fournir des informations en vol

Le système de visibilité eXternal (XVS) comprend une caméra frontale et une combinaison d’affichage. Il peut fournir au pilote une vue améliorée par la réalité augmentée. Elle comprendra des informations superposées telles que des conseils aux aéroports de destination, des avertissements et alertes lorsque d’autres aéronefs entrent dans leur espace aérien, ainsi que des informations supplémentaires et des indices clés à l’approche et au décollage.

Les capteurs et une caméra 4K se combinent pour fournir l’information sur un moniteur 4K qui se trouve à l’intérieur de l’avion, face au pilote, dans le cockpit. Il y a aussi une caméra rétractable supplémentaire située sous l’avion qui peut fournir une seconde vue pendant un vol à basse vitesse. Grâce à elle, on peut savoir quand l’avion approche d’un aéroport pour l’atterrissage.

Pendant les essais, le XVS est monté sur un avion d’essai Beechcraft King Air UC-12B. Puis on vole avec les pilotes à bord pour évaluer leur capacité à repérer d’autres avions sur l’écran, y compris dans des situations où il est traditionnellement très difficile pour les pilotes de repérer les avions. Par exemple, lorsque les avions se rapprochent mais avec un léger décalage dans leur trajectoire. Ce système permet donc d’éviter des situations potentiellement à risque. C’est important au vu de la vitesse du X-59.

Un système pour améliorer le pilotage des avions supersoniques

La raison pour laquelle le XVS est nécessaire, c’est que le X-59 sera doté d’un tout nouveau design. Celui-ci met l’accent sur un aspect beaucoup plus arrondi que les avions commerciaux actuels, ce qui permettra de faire un vol silencieux et d’éviter les bruits liés à la vitesse supersonique. Il s’agit d’un objectif de développement clé, car le but de l’avion est de démontrer qu’il est possible de piloter des avions supersoniques au-dessus de zones terrestres et habitées. Le Concorde, qui a effectué des vols commerciaux supersoniques de 1976 à 2003, ne pouvait pas survoler la terre ferme pour cette raison. Mais ce design empêche d’avoir une vue pleine et large comme les avions commerciaux classiques. Ainsi, il semble important d’apporter un nouveau système pour améliorer la visualisation. La réalité augmentée peut aider à cela.

Bien qu’il n’ait pas de fenêtre orientée vers l’avant, le X-59 aura une verrière transparente, et les pilotes d’essai disent que même si le système XVS tombait en panne, ils pourraient quand même piloter l’avion en utilisant cette vue extérieure et les informations du capteur et du système de l’avion uniquement. Le X-59 est actuellement en construction, construit par Lockheed Martin, et devrait prendre son premier vol en 2021.

Source : Tech Crunch

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
En Nouvelle-Zélande, la VR pour sortir du chômage