Recevez le meilleur du blog et de l'actualité Laval Virtual chaque mois !

Business3DNews

Les compétences 3D en forte demande chez les entreprises

More and more companies and careers are asking for 3D skills

De plus en plus de métiers requièrent des compétences en 3D.

Crédits photos : ThisIsEngineering (Pexels)

Une étude sortie en janvier 2021 annonce la maîtrise de la 3D comme la compétence en vogue chez les entreprises. Dans plusieurs secteurs, les compétences en 3D sont de plus en plus demandées dans de nombreux postes. Cette étude a été pilotée par Unreal Engine, logiciel de création 3D développé par Epic Games, et Burning Glass, entreprise spécialisée dans la collecte et l’analyse de données liées au marché du travail.

Les technologies 3D, nouvel eldorado ?

Dans leur étude, Unreal Engine et Burning Glass ont analysé le marché du travail dans plusieurs pays du monde : Etats-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Singapour et 20 États européens. Il en est d’abord ressorti ceci : il y a une forte demande en compétences 3D partout dans le monde.

Ainsi en 2020, on remarque une très forte croissance de l’utilisation des technologies 3D. Ce résultat amène à une augmentation de la demande en termes de compétences professionnelles autour de la 3D. Celle-ci a bondi de 600% par rapport au reste du marché du travail global. À Singapour, il y a 30 fois plus de demandes en 3D entre 2019 et 2020. Déjà en 2019, une précédente étude avait montré une augmentation du nombre de jobs intégrant l’utilisation de la 3D. Comment expliquer cette transformation globale ?

De plus en plus de carrières s’orientent vers la 3D

L’une des raisons à cette croissance réside simplement dans le fait que de plus en plus de secteurs et de carrières ont besoin de la 3D. Aujourd’hui, et depuis quelques années déjà, la 3D sert pour le design de produit, la visualisation de bâtiments, et surtout la création de divertissement. Unreal Engine est d’ailleurs mondialement connu pour être une plateforme de création 3D pour les jeux-vidéos. Néanmoins, d’autres domaines s’approprient les technologies 3D.

Ainsi, la 3D apparaît dans le milieu du génie civil, du design et de la mode. Dans l’univers de la mode, les designers tendent à troquer leur crayon et papier pour la modélisation en 3D sur ordinateur. Et lorsqu’ils utilisent encore la méthode traditionnelle, ils n’hésitent pas à transférer leur croquis dans des logiciels 3D pour avoir un rendu optimal. Cette méthode permet d’effectuer des modifications rapides, de tester des matières, tissus et couleurs différentes d’un claquement de doigts.

La mode est un des milieux où la 3D est de plus en plus utilisée.
Crédits photo : ThisIsEngineering (Unsplash)

L’impact des compétences 3D sur le marché du travail mondial

De manière générale, la 3D est devenue une compétence indispensable dans de nombreux secteurs d’activité. C’est le cas de l’architecture et de la construction, de l’ingénierie civile, de l’ingénierie mécanique et électrique, du graphisme et du design d’intérieur. Si l’on prend l’exemple de l’ingénierie, les ingénieurs ne se contentent plus que de la CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Ils utilisent davantage les rendus 3D en temps-réel. L’avantage c’est qu’on est face à un univers plus interactif qu’une modélisation 3D classique. Avec le rendu en temps-réel, la scène 3D s’affiche sous plusieurs angles, selon le regard de l’utilisateur notamment, avec plus ou moins de lumière également.

Dans l’univers du graphisme 3D et du rendu 3D en temps-réel, les logiciels Unreal Engine et Unity dominent le marché. Quelques solutions spécifiques à des secteurs tirent leur épingle du jeu, comme SolidWorks et AutoCAD dans l’ingénierie. Pour les entreprises, intégrer ces compétences en 3D est devenue essentielle de façon à rester compétitives. De plus en plus de programmes éducatifs et de formations émergent, même dans les universités les plus prestigieuses. C’est notamment le cas du Master Management des Technologies Interactives 3D de l’Institut des Arts et Métiers de Laval.

Le développement de la réalité virtuelle : un premier élément de réponse ?

En lisant l’étude d’Unreal Engine et Burning Glass, il est difficile de ne pas faire une corrélation entre croissance de la demande en compétences 3D et essor des technologies immersives. En effet, la 3D temps réel constitue la base d’une expérience en réalité virtuelle, qui mise essentiellement sur l’interactivité. Comme la 3D, la réalité virtuelle s’impose comme nouvelle compétence professionnelle, au même titre que le développement web et l’ingénierie logicielle.

Ceci s’explique par une multiplication des usages de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée et un intérêt croissant des entreprises pour ces technologies. Depuis quelques années déjà, on recense un grand nombre d’expériences dans le domaine éducatif, médical et industriel. À l’inverse, elle tend à s’émanciper de l’univers gaming auquel elle est parfois réduite. Le cabinet d’analyse Burning Glass prévoit d’ailleurs une croissance mondiale de 170% pour la réalité virtuelle, et 172% pour la réalité augmentée sur les 10 prochaines années.

Ainsi, “l’utilisation des compétences en 3D a augmenté, passant d’une spécialité de niche tenue par une poignée d’industries, à une marque du changement digital du monde”, conclut l’étude d’Unreal Engine et Burning Glass. Cette transformation mène même à un remplacement des designers dans l’architecture et la mode par des experts en graphisme 3D. La 3D devient un prérequis essentiel chez beaucoup d’entreprises ; une grande opportunité pour tous les étudiants qui s’investissent dans les technologies 3D.

À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog et de l'actualité Laval Virtual chaque mois !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Comment bien écrire des contenus immersifs ?