Santé / HandicapInterview

Pourquoi la Croix-Rouge s’engage dans les technologies immersives ?

Atelier sur les technologies immersives dans un établissement de la Croix-Rouge

Crédits photos : Christophe Hargoues

Au début de l’année 2019, la Croix-Rouge française veut poursuivre et étoffer son ambition de venir en aide aux personnes ayant des besoins sociaux spécifiques. Face au défi que représentent le XXIe siècle et l’émergence des nouvelles technologies, l’organisation a choisi d’intégrer et explorer la réalité virtuelle. C’est pourquoi elle crée 21, un accélérateur d’innovation sociale, avec deux programmes d’accompagnement pour accélérer des solutions à impact. Dans le cadre de ce projet, la Croix-Rouge ouvre également un studio de technologies immersives. Pourquoi la Croix-Rouge française s’engage dans les technologies immersives ? Interview avec Marie Alméras, Adjointe au Directeur délégué à la Stratégie et à l’Innovation.

Le studio dédié aux technologies immersives se trouve au cœur de 21, l’accélérateur d’innovation sociale de la Croix-Rouge. Quels sont les objectifs de cet espace ?

C’est un studio de réalité virtuelle mis en place et géré en partenariat avec VR Connection au sein de 21. Il permet d’exposer et de développer des scénarios de réalité virtuelle dans trois domaines à très fort potentiel : la formation, l’accompagnement thérapeutique et la sensibilisation. Il a pour objectif de sensibiliser à l’impact de la réalité virtuelle, en permettant de tester des expériences autour d’une variété de métiers, de valoriser les initiatives déjà existantes et de renforcer l’offre de service en accompagnant le développement de nouveaux scénarios répondant aux besoins de la Croix-Rouge.

Les technologies immersives sont en essor depuis quelques années, intégrant de plus en plus de secteurs. Que peut apporter la réalité virtuelle dans le domaine de la santé sociale ?

Depuis plusieurs années, les technologies immersives se sont émancipées du seul secteur du divertissement. Aujourd’hui, elles se mettent au service de l’impact social. Dans le domaine de la santé et de l’accompagnement au soin, la réalité virtuelle peut être utilisée comme un outil de traitement contre la douleur, un soutien psychologique contre les addictions et les phobies, un divertissement pour les patients pour les aider à lutter contre le stress ou l’ennui et un outil de diagnostic et de traitement thérapeutique. La réalité virtuelle a aussi de grands intérêts dans le domaine de la formation. Elle renforce l’attractivité des formations, améliorer l’efficacité pédagogique, supprimer les risques et permet l’évaluation en temps réel. Mais l’intérêt majeur pour une organisation sociale est l’impact sur l’utilisateur. La réalité virtuelle permet en effet une implication émotionnelle plus forte de l’utilisateur qui “vit” la scène ainsi qu’un engagement plus important.

Marie Alméras, directrice déléguée de la stratégie et de l'innovation à la Croix-Rouge
Marie Alméras, Adjointe au Directeur délégué à la Stratégie et à l’Innovation à la Croix-Rouge française

Le studio de 21 va servir d’accompagnateur et de coordinateur pour amorcer des projets immersifs. Quels sont les enjeux de la Croix-Rouge sur ce volet ?

En coordonnant le développement de nouveaux scénarios de réalité virtuelle, l’idée est de mettre l’expertise du studio au service de l’ensemble des métiers de la Croix-Rouge en lien avec notre partenaire VR Connection, par exemple pour le cadrage des projets, l’élaboration des scripts, l’écriture des cahiers des charges, l’identification des prestataires, etc. Le studio est aussi chargé de diffuser les solutions développées le plus largement à l’ensemble des structures de la Croix-Rouge à qui celles-ci seraient utiles. Il y a aussi un enjeu économique car la conception et la production d’un scénario de réalité virtuelle constitue un investissement important. Il conviendra de commercialiser les solutions développées pour couvrir les investissements initiaux.

Il y aura également un showroom au sein du studio, avec plusieurs expériences à découvrir.

En plus de la coordination du développement de nouvelles solutions, nous proposons de tester différentes expériences dans le studio. Celui-ci est ouvert à tous les membres de la Croix-Rouge française. Le studio présente deux bornes qui permettent de tester différentes expériences immersives pour des personnes avec ou sans formation à la réalité virtuelle, qui lance une expérience via un écran tactile parmi un catalogue. Les expériences proposées sont issues de la Croix-Rouge français, de sociétés du mouvement de la Croie-Rouge et du Croissant-Rouge. Mais il est également possible pour des structures externes de mettre à disposition leur expérience.

Quelles sont les actions du studio engagées actuellement pour les structures de la Croix-Rouge française ?

Nous avons lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès des établissements de la Croix-Rouge française. Cette sollicitation du réseau permettra de faire un état des lieux des besoins et de l’existants et de recueillir les propositions en matières d’expériences de réalité virtuelle. Nous allons fournir un questionnaire simple pour étudier les besoins des établissements auxquelles la réalité virtuelle pourrait répondre et à entendre les propositions de projets immersifs. Cela peut être des expériences déjà existantes qu’ils veulent voir dans le catalogue du showroom, ou bien des projets qu’ils ont en tête et qu’ils aimeraient qu’ils soient développés. Le studio accompagne le déploiement large de la réalité virtuelle au sein du réseau de la Croix-Rouge.

Inscription fil d'actualité VR/AR Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Les défis de la Croix Rouge face aux techniques immersives