Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Formation / EducationRéalité virtuelleDossier

Quels apports de la réalité virtuelle pour l’enseignement ?

La réalité virtuelle pour l'enseignement

L'enseignement traverse une importante mutation qui mène à y intégrer les nouvelles technologies.

Crédits photos : Pexels

L’enseignement a connu une petite révolution ces derniers mois. Les nouvelles technologies ont joué un rôle important dans cette transition. De nouvelles pratiques ont émergé, et les techniques immersives ont prouvé leur utilité auprès des professeurs. Quels sont les apports de la réalité virtuelle virtuelle pour l’enseignement ? Pour cette rentrée 2020, Laurent Chrétien, directeur de Laval Virtual, a sélectionné dix exemples d’usages de la réalité virtuelle dans les salles de classe.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée ont beaucoup de potentiel pour le secteur de l’éducation. La crise sanitaire a été une opportunité pour faire émerger de nouvelles méthodes d’enseignement. Cours à distance, salles de classe virtuelles, formations en réalité virtuelle, contenus de cours en réalité augmentée… Les possibilités sont nombreuses pour faire évoluer l’enseignement, et la réalité virtuelle est au cœur de cette mutation.

De nouvelles formes d’enseignement

Pour organiser une rentrée la plus sereine possible, l’école de commerce Neoma a opté pour les techniques immersives. En partenariat avec Laval Virtual, elle a ouvert un campus 100% virtuel. C’est le premier établissement scolaire à faire une telle démarche en Europe. L’idée de Delphine Manceau, directrice générale de Neoma, était de pouvoir accueillir les étudiants internationaux malgré le contexte international. L’équipe pédagogique souhaitait une solution plus engageante qu’un simple logiciel de visioconférence. Dans le Laval Virtual World, les étudiants ont la possibilité d’interagir, de se déplacer, d’assister à des cours, de faire des réunions de travail, etc. C’est une solution qui facilite l’intégration des étudiants.

Les mondes virtuels sont bénéfiques pour les élèves, mais aussi pour les professeurs. L’équipe de recherche de Mursion, une entreprise américaine qui utilise la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle, a conçu une formation à destination des enseignants. La simulation place l’enseignant dans une classe virtuelle, au milieu d’élèves, afin qu’il développe des compétences pédagogiques. Le but est qu’ils apprennent à gérer les élèves en classe, à contrôler leurs émotions face à une situation de stress, et à construire une relation de confiance et d’autorité. La formation virtuelle a été développée en collaboration avec des psychologues du comportement et des spécialistes de l’éducation.

Les techniques immersives servent à former les professeurs, mais elles peuvent aussi améliorer la façon de donner cours. En Inde, l’instituteur Basavaraj Sungari a utilisé la réalité augmentée pendant le confinement pour donner plus de vie à ses cours à distance. Il a ainsi mis à profit l’application Arloopa pour réaliser ses leçons de chimie, biologie et physique. Il a inséré des éléments en 3D pendant qu’ils se filmaient en train de donner des cours. Par exemple, pendant une leçon sur le système solaire, des planètes viennent apparaître à côté de lui, ce qui lui permet de bien expliquer le concept d’une éclipse solaire. C’est un moyen de rendre les cours à distance plus attractifs et interactifs que lors d’une simple visioconférence.

L’apparition d’expériences immersives en classe

Les techniques immersives, et notamment la réalité augmentée, sont mises à profit dans les salles de classe depuis quelques années. Dans certaines disciplines, elles participent à une meilleure compréhension ; par exemple en géologie, où l’observation est essentielle. Mais ce n’est pas toujours évident d’emmener une classe en extérieur et surtout de pouvoir observer des roches particulières. Un groupe de l’Université Washington de Saint Louis conçoit des applications de réalité augmentée avec des représentations de roches en 3D. L’élève peut tourner autour de l’élément et le manipuler, comme il le ferait avec une vraie roche dans les mains. L’utilisation de la réalité augmentée permet au professeur d’être présent avec sa classe, puisque les élèves ne sont pas plongés dans un casque VR.

Seek Education propose des contenus immersifs avec cette même ambition : aider à la compréhensions de certaines leçons. L’entreprise met notamment l’accent sur le fait que la réalité augmentée est un bon outil pour l’apprentissage à distance. En effet, un simple smartphone ou une tablette activent un contenu en AR. Par exemple, les élèves peuvent explorer une séquence d’ADN de chez eux, après que le professeur ait fait sa leçon à distance, en visioconférence.

La réalité augmentée permet de faire apparaître des éléments pour faciliter la compréhension de concepts complexes.

La réalité virtuelle peut, elle, être utile dans d’autres disciplines d’enseignement comme l’histoire. Se plonger dans une période historique particulière permet de mieux l’appréhender et la comprendre. L’expérience War Remains veut sensibiliser sur la réalité de la Première guerre mondiale. En enfilant le casque de réalité virtuelle, l’utilisateur se retrouve assis dans une tranchée, entourée de soldats et du bruit des bombardements. La réalité virtuelle est particulièrement engageante auprès des élèves, elle permet de susciter leur intérêt. Là, il s’agit de les faire sortir de la leçon traditionnelle pour leur faire vivre un événement historique.

La réalité virtuelle permet également d’apprendre. VRtuos est une application qui a l’ambition de donner des cours de piano via un casque VR. Elle combine piano physique et piano virtuel. Comment ? Le joueur peut calibrer le piano virtuel avec son piano réel. Cela permet de jouer sur un vrai piano. Pendant ce temps, dans le casque VR, l’application indique où doivent se placer les doigts sur les touches. Cet outil a un grand potentiel, permettant d’apprendre des mélodies plus rapidement, tout en essayant de mémoriser les touches et donc les notes.

Former les futurs professionnels en réalité virtuelle

De tous les usages des techniques immersives, la formation se glisse sur le podium. La réalité virtuelle s’adaptent parfaitement à la formation des professionnels. Le taux d’attention et de rétention de l’information est plus grand. C’est l’outil parfait pour former les professionnels de demain. Les simulations virtuelles permettent de les plonger dans leur futur environnement de travail. En Nouvelle-Zélande, l’organisation gouvernementale WorkSafe a développé un module de formation virtuelle pour des élèves agriculteurs. La simulation les place dans une ferme, où ils doivent identifier les risques et appliquer les règles de sécurité qu’ils ont appris en classe.

La réalité virtuelle est parfaite pour la sensibilisation aux risques. L’immersion permet d’être en sécurité, et de pouvoir faire des erreurs sans conséquences dangereuses. C’est pourquoi l’Institut des Arts et Métiers de Laval ont opté pour la réalité virtuelle. Les équipes ont conçu Dactyléa : c’est une simulation qui permet de reproduire une expérience chimique sans risques. Une intelligence artificielle guide l’étudiant dans chacun de ses gestes. Aucune erreur n’a de conséquence dans cette simulation virtuelle. Pas de danger d’explosion ou de mauvaise réaction chimique.

Il en va de même pour le milieu médical, où là encore faire une erreur peut avoir de graves conséquences. Les simulations virtuelles sont l’outil idéal pour former les jeunes médecins. FundamentalVR a créé une plateforme pour que les étudiants en médecine s’exercent à la pratique en réalité virtuelle. L’outil permet de se retrouver à plusieurs en virtuel, afin que les étudiants collaborent ensemble. C’est aussi l’opportunité pour un professeur de donner des cours à distance et de faire des démonstrations de façon plus interactive.

La réalité virtuelle a ainsi beaucoup à offrir aux enseignants. Même si elle ne remplacera jamais les méthodes de cours traditionnelles, elle est un très bon outil pour accompagner les étudiants dans leur apprentissage. Leurs concentration et capacité à retenir sont plus importantes, et le virtuel permet de répéter ses gestes sans avoir peur de faire une erreur, ce qui fait gagner en confiance. Les classes en réalité virtuelle sont aussi l’occasion de pouvoir collaborer à distance alors que l’enseignement traverse actuellement une importante mutation.

Ecouter le podcast Laval Virtual

Retrouvez la Minute Connectée de Laval Virtual tous les jours à la radio sur France Bleu Mayenne à 8h25.

À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
La rentrée virtuelle de Grenoble Ecole de Management