Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Environnement / SociétéRéalité virtuelleCas d'usages

Un programme de réhabilitation des détenus en réalité virtuelle

Une formation de réalité virtuelle pour la réhabilitation des détenus

Crédits photos : VRroom

Six détenus du Colorado aux Etats-Unis, condamnés à des peines de prison dans les années 1980 et 1990 pensaient qu’ils ne sortiraient jamais. Pendant leur séjour derrière les barreaux depuis plus de 20 ans, la technologie a drastiquement transformé la société. Un monde inconnus pour ces détenus, qui se font aider par un programme de réalité virtuelle pour optimiser leur réhabilitation.

Aider les détenus à réintégrer la société

Le système de justice criminelle a récemment changé. Il est devenu plus clément envers les personnes commettant des crimes dans leur jeunesse. Depuis 2012, il est inconstitutionnel de condamner un jeune mineur à la perpétuité sans liberté conditionnelle. Face à ce changement, des détenus ont peut-être la chance de pouvoir sortir de prison et retrouver une vie normale.

Cette année, l’Etat du Colorado a débuté un programme pour les personnes condamnées dans leur jeunesse et qui ont déjà purgé 20 années de leur peine. Afin d’être prêts pour vivre leur vie en dehors du pénitencier, les détenus se préparent à leur réhabilitation grâce à la réalité virtuelle. Pendant 3 ans, ils sont plongés dans des scènes du quotidien. Ces scènes leur sont complètement inconnues. Certains systèmes et règles n’existaient pas quand ils étaient adolescents à l’époque de leur condamnation. Beaucoup ont peur de la vie en dehors de la prison. Ils redoutent de ne pas savoir comment se comporter en adulte. “Je suis juste nerveux de sortir de prison et de réussir. Je veux tout faire pour réussir”, se confie un des prisonniers.

Un accompagnement vers la réhabilitation

Tout d’abord, ce programme de réalité virtuelle permet aux détenus de se familiariser avec les nouvelles technologies. En effet, ils n’ont jamais utilisé de téléphone, d’ordinateur, de smartphone et encore moins de casque VR. Lors du premier cours, ils appréhendent la réalité virtuelle en étant plongés dans la nature au milieu d’éléphant. Ensuite, le programme leur apprend d’autres éléments, comme des compétences informatiques ou la gestion de l’argent et de son budget.

Des contenus en 360 montrent aux détenus à quoi le monde et la société ressemblent aujourd’hui : les rues, les villes, les supermarchés, etc. Lorsqu’ils se sentent à l’aise avec le casque VR, ils prennent en main des contrôleurs et commencent à interagir avec le monde virtuel. Là, ils peuvent par exemple apprendre à se servir d’une machine à laver et à faire une lessive. Ils s’entraînent aussi à réagir à des relations sociales complexes, comme faire face à un homme dans un bar qui cherche à se battre.

Ethan Moeller, CEO de NSENA VR, a conçu ce programme de réalité virtuelle qui aide les détenus à passer de la prison au monde réel avec moins d’anxiété et donc à mieux préparer leur réhabilitation. Après avoir passé le programme de 3 ans, le dossier des détenus sera étudié une nouvelle fois par le gouvernement. Il décidera alors de leur sortie de prison. A ce moment-là, la réalité virtuelle les aura aider à mieux appréhender le monde d’aujourd’hui. Leur intégration dans la société sera nettement plus facile.

Source : VRroom

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Apprendre l’archéologie et faire des fouilles en réalité virtuelle