Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

VR DaysInterview

VRDays façonne le monde de demain

Benjamin de Wit, VRDays Europe 2020

Crédits photos : VRDays Europe

Du 4 au 6 novembre 2020, VRDays se lance dans de nouvelles ambitions. Pour sa sixième édition, baptisée “New Horizons”, l’événement international explore des formats nouveaux et des contenus exclusives. Conférences en streaming, marché d’investissement virtuel, espace artistique en réalité virtuelle… Benjamin de Wit, fondateur de VRDays, nous parle du programme de l’édition 2020.

À quoi ressemblera VRDays cette année ?

Cette année, tout est différent. Tout doit être différent, et ça me plaît. Au cours des cinq dernières années, nous avons bâti cet événement riche, fou, éducatif, éducatif, amusant et inspirant. (Mais si vous regardez bien, c’était aussi un événement sur les technologies immersives assez classique, et) maintenant nous devons nous réinventer, être innovants. Nous nous sommes dits : “Devenons l’événement le plus immersif de 2020“. Nous sommes tous fatigués des événements Zoom et d’être enfermés avec son ordinateur tout le temps dans notre petit bulle numérique. Nous voulons donc agrandir cette bulle. Nous voulons que VRDays soit encore plus riche, plus fou, plus éducatif, plus amusant et plus inspirant cette année. Pas seulement pour les adeptes de la XR, ceux qui achètent un billet en temps normal, mais aussi pour les personnes qui les entourent. Nous voulons étendre l’enthousiasme pour la XR au-delà de la sphère des partisans.

Cela veut dire que vous avez dû penser à de nouveaux concepts ?

Oui, nous avons eu quelques idées. À VRDays, on parle de business, d’art et de sciences. Nous avons des conférences, un salon professionnel, une exposition d’œuvres, un marché d’investissement pour les nouveaux talents. Nous continuons à faire tout cela, mais sur différentes plateformes. Les conférences seront diffusées en streaming. Le premier jour, nous organisons la conférence “Vision & Impact” en hybride à Amsterdam, dans le Kromhouthal, avec des speakers XR de renom et un public de 200 personnes. Nous allons la filmer et la diffuser en ligne. Pour les jours 2 et 3, imaginez un studio pour un match de football : une table avec un présentateur et les spécialistes en face. C’est l’installation que nous aurons. Les conférences sont les matchs de football, vous comprenez ? Les conférences, keynotes et présentations sur les thèmes de la formation, le storytelling, les salles d’arcarde, le télétravail, etc, seront pré-enregistrées afin d’avoir une qualité supérieure. Le studio est 100% en direct.

Qu’en est-il de la partie business ? Comment l’avez-vous imaginé ?

Il y aura un salon virtuel et des suites professionnelles, où vous pourrez réellement rencontrer les autres et visiter les stands avec votre avatar. C’est là que se déroule la partie commerciale. Ensuite, il y a une plateforme VR où vous pouvez voir le meilleur des œuvres numériques de l’année dernière, et une autre plateforme pour IFM, le Immersive Funding Market. C’est là que nous mettons les nouveaux talents en relation avec l’argent et le réseau. Nous avons IFM Startup où nous mettons en relation les startups avec les investisseurs, IFM Content où nous mettons en relation les créateurs de contenu avec les producteurs et les financeurs, et cette année la première édition du IFM Research, où nous mettons en relation les chercheurs en technologies immersives avec les entreprises publiques qui ont des projets qui mènent à de nouvelles perspectives de recherche.

Avez-vous d’autres ambitions pour l’édition de cette année ?

Nous voulons être plus qu’un événement numérique et virtuel. Nous allons donc créer un magazine imprimé : le magazine “New Horizons, XR for Everyone“. Ce magazine montrera que la XR est intéressante pour tout le monde. Elle n’est pas seulement destinée aux professionnels, mais aussi aux consommateurs. Aussi pour vos enfants, votre mari, votre mère, vos colocataires. Ce magazine physique vous sera envoyé pour avoir quelque chose de tangible et pour que les gens de l’entourage de nos participants s’intéressent à VRDays, de sorte qu’au moment où l’événement sera en ligne, tout le monde voudra y participer. Il y aura une grande carte de tous les endroits où se dérouleront VRDays 2020, à mettre sur votre réfrigérateur. VRDays aura donc lieu aussi chez vous ! Et puis, nous organisons des événements satellites à travers le monde le vendredi 6 novembre. Des événements à petite échelle, organisés avec des partenaires. Il y aura des ateliers, des conférences, et un véritable moment de networking en réel.

La prochaine édition a lieu dans moins de 4 mois. Le programme est très riche. C’est un sacré défi, non ?

Serait-ce amusant si ce n’était pas un défi ? Nous avons tenu une belle séance de brainstorming avec l’équipe de Laval où nous avons réfléchi à tous les éléments composant VRDays 2020. Et peu à peu, cela s’est développé en cela. Il y a encore tellement de choses que nous ne pouvons pas faire que je voulais faire. Tout est un défi : la communication, comment on vend les billets, à quel prix on les vend. Beaucoup de gens s’habituent aux conférences en ligne accessibles gratuitement. Mais il est impossible de faire quelque chose gratuitement et de fournir un contenu de qualité. Et nous voulons offrir ce qu’il y a de mieux ! Comme nous l’avons toujours fait. Nous mettons tout notre temps et toute notre énergie, nous sommes une équipe très dévouée et très compétente, nous mettons tout notre cœur à construire un programme intéressant, riche, passionnant et amusant, donc je suis sûr que les gens vont payer pour venir.

Il y a eu beaucoup d’événements virtuels au cours des derniers mois. En quoi VRDays sera différent et innovant ?

C’est vraiment difficile de créer de l’engagement quand un événement est en ligne. C’est tellement facile de fermer son ordinateur. Lorsque votre femme ou vos enfants entrent ou lorsque vous recevez un message sur votre téléphone, vous êtes distrait. Nous avons donc voulu agrandir un peu plus la bulle que forment votre ordinateur et vous. C’est pourquoi nous avons créé le magazine, pourquoi nous avons ces différentes plateformes : vous pouvez regarder le streaming des conférences sur votre téléphone, vous pouvez vous promener dans le monde virtuel sur votre bureau, vous pouvez voir certaines choses dans un casque VR, et peut-être que vous pouvez aller à l’un des événements satellites s’il n’est pas trop loin. De cette façon, nous essayons de créer un engagement et d’obtenir un réel sentiment d’être ensemble, d’appartenir à une communauté. Et c’est ce que VRDays a toujours été, une communauté. Car on peut aussi se sentir seul si on est seul à la maison avec son ordinateur. Nous essayons de mettre tout en œuvre pour faire quelque chose de spécial.

Le programme de cette 6ème édition montre que tout est possible. Y aura-t-il plus de virtuels dans les prochaines années ?

Aujourd’hui, nous apprenons beaucoup de nouvelles compétences. Nous devons faire beaucoup de choses qui ne nous sont pas familières. C’est donc une nouvelle phase d’apprentissage. Nous faisons un magazine pour la première fois, nous enregistrons beaucoup de sessions. Avec les conférences en ligne, dès que le son ou l’image est mauvais, dès que quelqu’un n’est pas à l’heure ou cherche ses mots, vous voulez partir. Donc tout ce qu’on fait en ligne doit être mieux réalisé. C’est donc quelque chose que nous allons certainement conserver. L’année dernière a été une excellente édition de VRDays, j’étais vraiment heureux, et maintenant nous pouvons faire quelque chose de très différent, c’est tout aussi passionnant. Pour 2021, nous ramènerons les masses à Amsterdam, mais je suis sûr que nous garderons des parties en ligne.

Le thème de cette année est “Nouveaux Horizons”. Qu’est-ce que cela veut dire ? Quels sujets explorez-vous ?

C’est la première année que nous choisissons un thème : “Nouveaux horizons”. Nous voulons explorer comment les technologies immersives façonnent le monde de demain. Tout ce qui est virtuel et tout ce qui fonctionne à distance est en train de s’accélérer, et nous devons maintenant montrer ce que les technologies immersives peuvent apporter à la communauté des chercheurs, des travailleurs, des industriels et des consommateurs. Car nous avons besoin des nouvelles technologies pour surmonter l’isolement social par exemple. En même temps, nous avons aussi réalisé que le numérique ne suffit pas. C’est ce sur quoi nous allons nous concentrer pendant VRDays.

À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Événements virtuels : comment et pourquoi exposer ?