Défense / SecuritéRéalité augmentéePodcast

Les Marines utilisent la réalité augmentée pour s’entraîner

Les Marines utilisent la réalité augmentée pour s'entraîner sur des missions en mer

Crédits photos : VR Scout

Aux Etats-Unis, les Marines s’entraînent désormais grâce à la réalité augmentée. L’Office of Naval Research (ONR) a collaboré avec le Naval Surface Warfare Center (NSWC) et l’armée américaine pour développer un outil d’entraînement au combat. Les entreprises Magic Leap Horizons et Haptech Inc. sont les fournisseurs de cette solution de réalité augmentée.

Une nouvelle façon de s’entraîner pour les Marines

Les Marines américains testent cet outil d’entraînement en réalité augmentée. Ils s’en servent afin de rester entraînés et compétents quand ils sont en mission en mer. Le système s’appelle TRACER : Tactically Reconfigurable Artificial Combat Enhanced Reality. Il se compose d’un casque, d’un processeur placé dans un sac à dos, d’une arme factice avec retour de force et d’un pack de logiciels qui permet de créer différentes simulations. 

Selon Patrick Mead, chef du projet TRACER, “toutes ces technologies combinées ensemble permettent d’avoir une arme fidèlement reproduite, une grande capacité de suivi de mouvements, ainsi qu’une simulation avec une haute sensation d’immersion grâce à l’image, le son et le retour haptique.”  À terme, le projet TRACER permettra aux Marines d’avoir accès à des scénarios d’entraînement dynamiques, engageants et moins prédictifs. Dans le monde réel, ces simulations coûteraient trop chères à créer et demandent énormément de temps. Le système TRACER, lui, a été conçu majoritairement à partir de produits standards du commerce.

Un outil de réalité augmentée adapté pour les missions en mer

Le système TRACER se destine à la formation des Marines pendant leur mission en mer. Sur un bateau, l’espace nécessaire pour les entraînements est limité. Ainsi, l’opportunité de faire ces séances sans entraver les opérations régulières est rare. TRACER va aider à atténuer ces problèmes. Kim Littel, directeur de l’innovation de formation au Centre pour les Forces de Sécurité de Caroline du Nord explique : “Nous avons besoin de maximiser le peu de temps dont nous disposons pour faire en sorte que les soldats en formation soient les plus compétents possible. Cette technologie a l’avantage de pouvoir rapidement s’adapter à différents scénarios, lieux géographiques et forces adverses. Avec cette technologie, on peut préparer un entraînement à n’importe quel moment et depuis n’importe quel endroit.”

TRACER a été testé récemment au Centre pour les Forces de Sécurité en Caroline du Nord. La mission de ce centre est de former les Marines aux principes fondamentaux des forces de sécurité de la marine américaine. Mais aussi au code de conduite, à la lutte contre le terrorisme et à la guerre expéditionnaire.

Source : VR Scout

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice au sein du service veille de Laval Virtual. Passionnée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants autour de la VR/AR et des techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Comment la réalité virtuelle a-t-elle aidé à filmer Le Roi Lion ?