Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Laval Virtual DaysSportDossier

“Les technologies immersives font partie du futur du sport”

Laval Virtual Days sur la réalité virtuelle dans le sport

Crédits photos : Laval Virtual / VirBELA

Le 17 septembre, des experts du sport et de la réalité virtuelle se sont retrouvées dans le Laval Virtual World pour les Laval Virtual Days Sport. C’était la première fois que la thématique était évoquée, mais le timing était parfait pour évoquer de nouvelles questions. En effet, la crise sanitaire a eu des impacts importants dans le sport. Des événements majeurs tels que les Jeux Olympiques ont été annulées, les salles de sports ont fermé et les athlètes professionnels étaient forcés de rester chez eux. Comment les technologies immersives ont-elles changé la donne ?

Quand l’innovation rencontre le sport

La crise sanitaire a accéléré la transformation de notre pratique et consommation du sport. . “Le monde du sport évolue, et les technologies immersives font partie de ce futur”, introduit Marie Leblanc lors de ces Laval Virtual Days Sport. Cet événement était organisé en partenariat avec Sport Unlimitech. Selon les mots de son directeur général, Yoann Duval, “Sport Unlimitech est une plateforme qui favorise la rencontre entre l’innovation et le sport.

Sport Unlimitech a à cœur d’aider l’écosystème du sport, principalement en France, pour qu’il se remette sur pieds après la “pire crise de son histoire“, a déclaré Damien Jacquart, Marketing & Business Development Manager at Union Sport & Cycle. L’organisation croit profondément que “l’innovation sera la clé du futur du sport“, tout autant que Frédéric Michalak, son président. Il explique que le but est voyager partout en France en 2021 pour rencontrer l’écosystème local et essayer de leur donner des opportunités, notamment des nouveaux marchés qui incluent les technologies immersives et la réalité virtuelle.

Le CREPS (Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) est aussi une importante structure dans le sport, et croit également en le potentiel des technologies immersives. Audrey Reygade, directrice du CREPS Pays-de-la-Loire, explique qu’il veut devenir l’acteur principal de la réalité virtuelle dans le sport. Pour cela, il a décidé de s’intéresser au sujet immersif et a ouvert trois commissions : performance, formation et santé du sport.

Une ambition partagée par INSEP, l’Institut National du Sport. Selon Bertrand Daille, Assistant Head of Performance Department, 50% des médaillés olympiques ont été formés à l’INSEP. L’INSEP est fier de cette statistique, et profite d’une subvention du gouvernement donnée à tous les instituts de recherche sur la performance. L’objectif est clair : aider les athlètes à aller à Paris 2024. L’innovation semble être la clé vers des résultats en or.

Des nouvelles expériences pour les fans en dehors des stades

“Nous avons remarqué différents cas d’usages autour de l’expérience des fans, particulièrement après le confinement. Beaucoup de marques tentent de rendre le sport vivant.” C’est l’analyse de Marie Leblanc, Responsable des Services àLaval Virtual et au sein de l’équipe de veille. Celle-ci parcoure plus de 4000 article chaque semaine et extrait les meilleures actualités pour les lecteurs. Et le sport est l’un des secteurs qui ressort le plus ces derniers mois.

Le confinement international a empêché les spectateur d’assister à des événements sportifs dans le monde. Une déception pour les fans, qui viennent par millions dans les stades de football, rugby, tennis, athlétisme pour supporter leur équipe favorite. Les technologies immersives apparaissent comme une solution pour offrir une nouvelle expérience aux fans, malgré le confinement. Ces outils immersifs seront très utiles dans les prochains mois alors que les stades ne pourront pas être remplis à 100%.

Kevin Cepisul, Chef de projet à Immersiv.io, a présenté une expérience de réalité augmentée qui offre aux fans une nouvelle manière de profiter d’un match. “Chez Immersiv.io, nous sommes tous de grands fans de sport et sommes convaincus que la réalité augmentée fera partie de notre quotidien.” Immersiv.io a développé une solution qui combine AR, 5G et l’intelligence artificielle. L’application génère des éléments numériques avec des données sur les joueurs ou le match. Cette expérience peut être vécue à domicile, ce qui est très pratique en ce moment: “Nous avons compris l’importance de maintenir et créer un lien à distance fort entre les équipes et les fans pendant ces temps particulier. Les professionnels du sport doivent adopter les technologies pour répondre aux nouveaux besoins d’aujourd’hui.”

Big data et intelligence artificielle au service des athlètes

Pour les athlètes, le confinement a été dur. Tous les championnats internationaux et nationaux ont été annulés, et ils ne pouvaient pas s’entraîner comme avant. Vivre tout cela peut être difficile pour des athlètes professionnels qui s’entraînent pendant des années avec un seul objectif. Pascal Gentil, trois fois champion d’Europe de Taekwondo, a partagé son expérience, alors qu’il vivait la crise en Chine où il vit avec sa famille. “En tant qu’athlète, j’ai appris à accepter la situation et à faire avec.” C’est pourquoi il a commencé à faire du sport chez lui, comme beaucoup d’autres athlètes. Il a organisé des sessions en ligne à destination de la communauté de taekwondo. Et même si “c’était un peu bizarre au début […], le sport a aidé à créer de l’interaction sociale.

“L’industrie du sport devra se réinventer”, selon Damien Jacquard. Surtout, il doit devenir davantage numérique, pour répondre aux besoins actuels. À propos de cela, Pascal Gentil a aussi parlé de l’émergence de la cryptomonnaie dans le sport: “Le potentiel de la cryptomonnaie en terme de business est grand.” La monnaie virtuelle peut être utilisée pour obtenir de nouveaux fonds et des sponsors. DNA Global Analytics, dont Pascal Gentil est le vice-président, est actuellement en train de développer des cryptomonnaires pour les athlètes et les clubs professionnels. C’est aussi une manière d’offrir une opportunité pour les fans d’achter des cryptomonnaies et de les réinvestir dans la vie du club.

Pour les clubs, l’un des autres enjeux c’est collecter et utiliser des données pour la performance. Le club de football français du Paris Saint-Germain a développé des projets pour utiliser l’intelligence artificielles, les mathématiques et le machine learning. Beaucoup de clubs de football sont intéressés par ces technologies, notamment en Angleterre. Le PSG a deux projets en place : mesurer les actions du ballons comme les passes et les pressions, et surveiller les joueurs pour voir comment ils réagissent à l’entraînement et mieux adapter celui-ci.

La réalité virtuelle pour l’entraînement : où en sommes-nous ?

La réalité virtuelle est un outil très efficace pour l’entraînement sportif. L’Inria a compris ça et travaille sur le sujet depuis 2000. “Une des premières promesses de l’usage de la VR c’est que l’on peut standardiser une situation, de manière à la répéter plusieurs fois afin d’analyser le comportement du joueur”, explique Frank Multon, Research director. Le club de football le Stade Rennais a entraîné ses gardiens avec un casque VR pour les aider à utiliser leur vision périphérique et surveiller plus de ballons. Un des autres usages c’est la préparation mentale, pour préparer les athlètes à de futures situations anxiogènes et à la pression pendant les compétitions.

Alexandre Bouchet, directeur de CLARTE, un laboratoire de recherche spécialisé dans la VR/AR, a partagé un projet de réalité augmentée pour l’entraînement des archers. En fait, les ingénieurs ont développé une solution qui utilise un système d’AR basée sur l’audio. CLARTE était en cotact avec la fédération français de tir à l’art : “Le client nous a demandé de développer une solution pour entraîner les archers à garder leur concentration pendant une compétition. Quand ils sont à des compétitions, les archers se trouvent dans un environnement bruyant, ce qui n’est pas le cas lorsqu’ils s’entraînent. Dans le projet, l’archer porte un casque binaural, et entend des bruits ambients autour de lui comme une foule en délire. “Les premiers résultats ont été très encourageants et ont mené à une seconde vague de développement”, dit fièrement Alexandre Bouchet.


Une chose est certaine, après ces Laval Virtual Days : “Le paysage du sport a changé ces dernières années.” Et Damien Jacquard a raison ! La réalité virtuelle et augmentée et ses technologies convergentes comme l’intelligence artificielle, le big data, ont profondément transformé le secteur du sport. Les fans assistent à des matchs d’une nouvelle manière, les clubs travaillent avec des outils virtuels et les athlètes s’entraînent avec des équipements VR/AR.

Plus que jamais, les technologies immersives façonnent le monde de demain. Elles font évoluer les secteurs d’activité, et la crise sanitaire a accéléré cette transformation numérique. Les Laval Virtual Days existent pour vous tenir au courant des toutes les possibilités des technologies de la XR.

Inscrivez-vous aux prochains Laval Virtual Days
Laval Virtual Days XR Trends
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
La rentrée virtuelle de Grenoble Ecole de Management