Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

Environnement / SociétéRéalité augmentéeCas d'usages

Un message de sensibilisation en réalité augmentée

Un message de sensibilisation est diffusé grâce à la réalité augmentée

Crédits photos : Clem Onojeghuo (Unsplash)

Un groupe de femmes de la Société Urbaine pour la Jeunesse Autochtone (USAY) espère que leurs œuvres murales en réalité augmentée permettront de faire passer leur message de sensibilisation. USAY est une organisation à but non lucratif canadienne qui fournit aux jeunes autochtones de 12 à 29 ans des programmes et des services d’aide.

Une façon de faire passer un message de sensibilisation

Les œuvres murales étaient une idée d’un groupe de filles qui ont travaillé sur d’autres projets”, explique la directrice exécutive LeeAnne Ireland. “Nous avons un programme extra-scolaire appelé le Projet d’Inclusion des Autochtones, et certaines des filles ont exprimé leur envie de créer un groupe et un projet séparé”.

Ces filles ont travaillé sur trois œuvres murales. Chacune ont un thème sur des sujets importants : la violence fondée sur le genre, la participation au travail et l’engagement civique. “Je pense qu’il est vraiment encourageant et valorisant de voir nos jeunes parler de ces questions de la manière la plus positive possible”, a déclaré Michelle Robinson, qui a travaillé avec le groupe de filles en tant que consultante.

L’émergence d’une nouvelle forme d’art

USAY a conçu les animations en réalité augmentée avec MAMMOTH XR, un studio de production basé à Calgary au Canada. Les œuvres murales créées par le groupe de jeunes femmes deviennent animées grâce à l’application USAY AR. “Par exemple, l’oeuvre portant sur la violence fondée sur le genre est une série de trois représentations de jupes plissées”, explique Ireland. “Quand on scanne les jupes avec l’application, on peut entendre un chant d’honneur et des images animées apparaissent”.

L’exposition s’acève en mars. Les œuvres seront ensuite données et distribuées à plusieurs établissements scolaires dans la ville. Cela aide à diffuser le message de sensibilisation que les jeunes femmes veulent faire passer avec ces œuvres en réalité augmentée. “Je pense que c’est important de savoir que les femmes sont le groupe le plus vulnérable dans la communauté autochtone”, déclare Ireland. “Donc je pense qu’impliquer nos jeunes femmes dans des projets comme celui-ci leur montre que nous ne sommes pas que vulnérables, mais nous avons aussi une grande valeur”.

Source : Calgary CTV News

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice de contenus à Laval Virtual. Obnubilée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants sur la VR/AR et les techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Les centrales d’électricité se mettent à la réalité virtuelle