Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

SportRéalité virtuelleCas d'usages

De la rééducation physique par la réalité virtuelle

De la rééducation physique par la réalité virtuelle pour les professionnels du sport

Crédits photos : Iceberg

Projet de VR porté par du mécénat de la part de Paul Monnier, tétraplégique et fondateur de l’association Défi d’hommes. En collaboration avec la société ICEBERG représentée par Vincent Rieuf. C’est une solution d’aide à la rééducation de la tétraplégie. Mais on peut imaginer une application dans la rééducation sportive notamment des muscles.

Le projet se concentre sur la rééducation des muscles supérieurs du corps humain, et non pas sur la marche comme la plupart des programmes qui ont le même objectif.

Le projet  de recherche associe VR et électromyographie

Lorsqu’on essaie d’ouvrir et de fermer sa main, il y a une intention qui part du cerveau et se transforme en influx nerveux qui parcourt les “routes” nerveuses et qui permet d’activer et de désactiver un muscle. Quand on est en tétra ou en paraplégie, il y a une lésion dans ce passage là qui ralentit et réduit le signal. Ce signal arrive jusqu’au muscle chez certaines personnes et il n’est pas assez intense pour activer, ouvrir et fermer la main.

Grâce à la VR et à l’electromyographie, on a la possibilité de représenter en VR des membres qui fonctionnent et cela participe à la reconstruction des voies nerveuses qui ont subi des lésions, ça améliore, catalyse et accélère la rééducation des personnes dans ces conditions-là. 

Plus simplement : on installe des capteurs sur l’avant-bras du patient en rééducation, qui détectent une lésion nerveuse. Ils déclenchent alors la projection d’une main dans le casque de réalité virtuelle : son mouvement vient tromper le cerveau, et permet de connecter le stimuli avec le geste final. La connexion qui ne se faisait pas avant, est désormais possible. 

La solution est utilisée dans le centre de rééducation de Paul Monnier depuis plus d’un an, et l’équipe médicale remarque des “changements très positifs”. 

Quelles applications dans le sport ?

Un athlète peut se retrouver gravement atteint au niveau des muscles mais aussi des nerfs après une blessure importante. La rééducation prend généralement du temps, et c’est une, voir deux, saisons sportives entières qui sont parfois mises à la poubelle. Un coup dur au moral pour un sportif de haut niveau qui s’entraîne toute l’année pour participer à des compétitions internationales.

Les travaux de recherche d’ICEBERG peuvent ouvrir des voies pour le  au domaine sportif, et participer à la rééducation des membres supérieurs (suite à une blessure de la main, du bras…). Des muscles et des nerfs peuvent être touchés par une lésion, qui est souvent temporaire. Mais la solution peut aider à entamer un processus de rééducation plus rapidement après la guérison physique. 

Source : Actuia

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Des entraînements de hockey sur glace en réalité virtuelle