Formation / EducationRéalité virtuellePodcast

La VR pour mieux appréhender les maladies mentales

Formation en réalité virtuelle autour des maladies mentales pour la police de Chicago

Crédits photos : ABC7 Chicago

La police de Chicago utilise la réalité virtuelle pour former les officiers à s’adresser aux personnes souffrant de maladie mentale. Ces personnes ont des besoins spécifiques et peuvent avoir des réactions différentes. Cette formation en VR a pour but d’interagir le plus calmement possible face à des personnes qui peuvent facilement s’angoisser.

Se plonger dans la peau d’une personne atteinte de maladie mentale

Les agents qui utilisent l’équipement devront faire face à deux scénarios. L’un d’eux met face à un jeune homme qui tient un tournevis et qui souffre d’un épisode de schizophrénie. L’autre met en scène une rencontre avec un autiste non communicatif après un appel de la police. Il est sorti d’un magasin de grande surface avec un jouet qu’il n’avait pas payé. Dans chaque vidéo, l’utilisateur adopte le point de vue de la personne malade avant de prendre la place du policier.


“Le scénario était vraiment réaliste. Et j’avais l’impression d’être à la place du sujet. Ça vous met vraiment dans l’instant présent.” — Eddie Jonhson, Chef de la police de Chicago

La vidéo s’arrête à certains points et présente aux agents des choix sur la façon de réagir à la situation. “Je pense que cette double perspective augmentera l’empathie des agents à l’égard des personnes qu’ils rencontrent et qui souffrent d’un problème de santé mentale”, a déclaré Johnson. Il fait également remarquer que la technologie est prometteuse pour la formation sur le recours à la force.

L’amélioration de la formation actuelle avec un module de réalité virtuelle

La technologie sera utilisée dans le cadre de la formation en intervention d’urgence (CIT). C’est un cours de 40 heures qui enseigne aux agents comment aborder des personnes avec des problèmes de santé mentale. Johnson a indiqué que 2 669 agents avaient suivi la formation du CIT à la fin de 2018. Le service exige que chacun des 22 districts de police de la ville ait un agent formé à chaque surveillance. Le programme d’études standard de l’académie de police intègre une partie de la formation liée à la santé mentale. Mais cette certification CIT est un processus plus exhaustif.

La certification est exigée pour les officiers promus à un poste de supervision, ainsi que pour les agents de formation sur le terrain qui supervisent la formation des nouveaux officiers. Pourtant, environ la moitié des officiers qui obtiennent la certification ne sont pas en capacité de faire face à des personnes atteints de maladie mentale, selon Alexa James, directrice générale de l’Alliance Nationale de Chicago sur la Santé Mentale. L’ajout du module en réalité virtuelle a pour ambition d’améliorer cette statistique pour mettre en place des interventions plus respectueuses des besoins des personnes malades.

La réalité virtuelle est un très bon outil pour améliorer les performances et les compétences des professionnels. Elle est aujourd’hui largement adoptée dans le domaine de la formation. Dans le secteur de la sécurité et de la défense, elle est aussi devenue un atout pour les entraînements des équipes. La VR a déjà fait ses preuves auprès de la police de New-York. Dans ce cas d’usage, la réalité virtuelle peut faire ressentir l’empathie nécessaire lorsque l’on s’adresse à une personne atteinte d’une maladie mentale.

Source : Chicago Suntimes

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Rédactrice au sein du service veille de Laval Virtual. Passionnée par les adverbes et la ponctuation, les synonymes et les mots-clefs sont mes guides au quotidien. Chasseuse de cas d'usage inspirants autour de la VR/AR et des techniques immersives.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
La police de New-York formée avec la réalité virtuelle