Recevez le meilleur du blog toutes les deux semaines !

SportRéalité virtuelleCas d'usages

La réalité virtuelle pour l’entraînement des athlètes aux JO

Un athlète s'entraîne pour les JO au skeleton en réalité virtuelle

Crédits photos : ABC News Australia

Les technologies immersives ouvrent de nouvelles possibilités pour les athlètes qui ne peuvent pas accéder à des centres d’entraînement professionnels. C’est le cas d’un athlète australien qui pratique le skeleton, un sport d’hiver, et qui s’entraîne en réalité virtuelle pour les JO d’hiver 2022 à Pékin en Chine. L’entraînement en VR permet de pallier à l’absence de structures d’entraînement de skeleton en Australie.

Remplacer l’entraînement sur le terrain par la réalité virtuelle

“Un des défis en vivant sur la côte c’est qu’il n’y a pas de piste ni assez de structures pour s’entraîner en Australie”, explique l’athlète Elliot Brown. “Les autres pays qui n’ont pas de piste de skeleton ont au moins des pistes de poussée qui aident à travailler son départ. Ce serait génial si l’on en avait une comme ça, mais malheureusement ce n’est pas le cas. La seul autre alternative c’est d’aller en Europe pour avoir accès à une piste, mais cela coûte très cher”.

Une autre solution est désormais possible pour l’athlète australien. De plus en plus, la réalité virtuelle est utilisée à des fins d’entraînement sportif. Ainsi, Brown a travaillé avec un développeur de médias interactifs de l’Université de Queensland pour construire une application de réalité virtuelle pour les JO à venir. Celle-ci pourrait améliorer l’entraînement des sportifs sans avoir besoin d’une piste dédiée ou d’un climat plus froid pour la pratique du skeleton.

Pallier à l’absence de structures sportives

“Auparavant, je faisais beaucoup de visualisation sur mon traîneau dans ma chambre, en m’imaginant juste sur la piste dans ma tête. Après une visite au laboratoire VR, j’ai vu qu’il pourrait y avoir une application pour intégrer la réalité virtuelle à mon entraînement”, indique Brown. “Nous avons réussi à qualifier un athlète masculin une seule fois aux JO, donc cela serait génial si quelques sliders australiens pouvaient entrer dans le top 30 et aller aux jeux 2022.”

Le développeur a imaginé paramétrer un enregistrement vidéo avec un point de vue au niveau de la tête qui permettrait au sportif de contrôler le traîneau pendant qu’il descend la piste en réalité virtuelle. L’application est en cours de développement avec des étudiants de l’Université de Queensland. Elle devrait permettre à Elliot Brown de s’entraîner entièrement sans avoir besoin d’accéder à une piste physique.

Source : VRScout

Ecouter le podcast Laval Virtual
À propos de l'auteur

Content editor at Laval Virtual. Obsessed with adverbs and punctuation, synonyms and keywords are my daily guides. Hunter of innovative use cases about VR/AR and immersive techniques.
Recevez le meilleur de notre blog toutes les deux semaines !

Laisser un commentaire

Cet article pourrait aussi vous intéresser...
Imaginer le transport du futur avec la réalité augmentée